La Spira

Quadricycles Légers et lourds (voiturettes 45km/h et plus, "golfettes", NEV etc.)
Les marques et modèles existants, leurs performances (annoncées et vérifiées) avantages, inconvénients, disponibilités, tarifs etc.

Modérateurs: Remdo, man3515, moulino51

Re: La Spira

Messagepar lbm055 » Mar 03 02 , 2015 18:48

Allez, je vous mets mon article réalisé à ce sujet :

UN MUSEAU LÉGER

La voiture à 3 roues, une à l’avant et deux à l’arrière, développée par Lon Ballard depuis 2008, semble plus relever du véhicule de science-fiction que de l’engin qui envahira bientôt nos rues. Pour s’en persuader, il suffit de lister quelques-unes de ses caractéristiques. Avec son unité avant en mousse collée sur du polyester, la Spira4u électrique ne pèse pas beaucoup plus de 230 kilos. Facile alors de la garer dans un mouchoir de poche ! Il suffit de reculer dans la place un peu trop juste pour éviter de s’amuser à faire un créneau, puis de couper le contact, descendre de l’habitacle, soulever soi-même le museau du tricycle et le ramener vers le trottoir. Et si ça ne passe pas, il ne reste plus qu’à trouver un volontaire pour asseoir la bestiole sur son séant.

UNE MOUSSE QUI ABSORBE LES CHOCS LÉGERS

Si la mousse permet de jouer avec l’engin presque comme on le ferait avec un modèle réduit, son utilité est fondamentale pour le concept. Elle permet à Lon Ballard de le placer comme un véhicule conçu pour la sécurité de son conducteur et des piétons. Le revêtement tapissant tout le tour de la carrosserie absorbe l’énergie des chocs et se montre bien moins agressif pour les jambes et les fesses des passants qui tomberaient dessus. Son épaisseur est de 20 centimètres à l’avant, et de 10 sur les côtés. Cette matière légère, doublée d’un châssis parfaitement plat, offre une autre qualité à la Spira4u : elle flotte. Aujourd’hui, cette faculté tient de l’anecdote, tant qu’il faudra se munir d’une pagaie pour avancer avec sur l’onde d’un lac ou d’une rivière. Mais il se murmure qu’une version amphibie est en cours de réalisation.

COMMANDE DÉROUTANTE

A l’intérieur, la tige qui sert à guider la voiture n’a rien d’un volant, ni vraiment d’un guidon de deux-roues. Il faut remonter au XIXe siècle pour retrouver une commande similaire et transcender les gestes des pilotes de phaéton Panhard-Levassor. La conduite se veut donc plus physique puisque le corps doit accompagner le mouvement par un déplacement latéral du tronc, forcément limité par les dimensions de l’habitable. Les amateurs de jeux électroniques anciens de fêtes foraines seront à la fois à leur aise mais quelque peu déboussolés d’avoir à naviguer comme ils devaient autrefois repasser les ennemis virtuels qui se pointaient dans leur ligne de mire !

PLUS LÉGÈRE QU’UN MAXI-SCOOTER

Toute cela contribue à faire de la Spira4u un engin improbable. Et pourtant, dans les mégapoles où la circulation est dense et dangereuse, le concept permettrait sans doute d’épargner bien des vies, et plus particulièrement celles des pilotes de deux-roues. Sa légèreté vise l’efficience. Avec environ 235 kilos sur la balance pour la version électrique (une version thermique existe aussi), il joue dans la cour des maxi-scooters. Son poids est identique à celui du trois-roues Vectrix VX-3 Li+, et se fait plus léger d’une trentaine de kilos par rapport au BMW C Evolution.

UNE CHAÎNE DE TRACTION ÉVOLUTIVE

La chaîne de traction est évolutive. Elle peut embarquer 1 ou 2 moteur(s) de 10 kW en 72 V. Idem pour la batterie de 72 Ah qui peut être doublée pour friser une autonomie de 230 kilomètres après 4 heures de recharge sur une prise domestique 16 A. A condition de ne pas abuser de la vitesse de pointe qui frôle les 100 km/h. Lon Ballard envisage à terme de proposer le swap des accumulateurs qui permettrait de s’affranchir, au besoin, d’une attente souvent jugée trop longue pour faire le plein en électricité.

CHERCHE INVESTISSEURS

La Spira4u a été présentée au salon automobile de Détroit (Etats-Unis) qui a fermé ses portes dimanche dernier. Son concepteur cherchait vraisemblablement a attirer vers lui quelques investisseurs flairant un possible succès commercial pour un engin hors norme. Produit en Chine, pour l’instant en toute petite série, le prix de sa version de base est de 9.000 dollars, soit à peine 8.000 euros. Si le public, sans doute asiatique dans un premier temps, s’emballe pour son tricycle, Lon Ballard a dans ses cartons des idées pour le décliner en modèles utilitaires et plus familiaux.
lbm055 - Parce qu'on ne vit qu'une fois !
Avatar de l’utilisateur
lbm055
 
Messages: 5336
Enregistré le: Mar 16 10 , 2007 19:55
Localisation: FR-22-Dinan
Mes véhicules: Kangoo Elect'Road, Citroën C-Zero, ISD Explorer et 601

Re: La Spira

Messagepar filomat » Mer 04 02 , 2015 4:30

Je m'aperçois qu'on est dans la rubrique "quadricycle" ... Un tricycle n'est jamais qu'un quadricycle à qui il manque une roue :mrgreen:
Que la force soit électrique !
filomat
 
Messages: 2370
Enregistré le: Sam 19 02 , 2005 12:45
Localisation: FR-92-MEUDON
Mes véhicules: trottinette électrique archos bolt V2

Re: La Spira

Messagepar costet » Mer 04 02 , 2015 10:13

Désolé d'en remettre une couche mais j'imagine :
tu croises quelqu'un sur une gravillonnée... non seulement t'as du plomb dans l'aile mais aussi dans pare-choc et la portière...
Après tu sors ton opinel et tu y passes 1/4h pour extraire la grenaille :(
costet
 
Messages: 1020
Enregistré le: Lun 06 10 , 2008 10:02
Localisation: FR-88-Epinal
Mes véhicules: Peugeot Scootelec

Re: La Spira

Messagepar lbm055 » Mer 04 02 , 2015 18:24

Et ça alourdirait forcément un seul côté :mrgreen: !
lbm055 - Parce qu'on ne vit qu'une fois !
Avatar de l’utilisateur
lbm055
 
Messages: 5336
Enregistré le: Mar 16 10 , 2007 19:55
Localisation: FR-22-Dinan
Mes véhicules: Kangoo Elect'Road, Citroën C-Zero, ISD Explorer et 601

Précédente

Retourner vers Quadricycles

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invités

cron