L'autonomie des autonomes

Ici on discute ou se défoule sur tout ce qui à rapport avec la polémique propre aux véhicules électriques: les médias et le véhicule électriques, information ou désinformation ?propre ou polluant ? complot des lobbies ou pas ? Comparaisons/rentabilité ou pas etc.

Modérateurs : Remdo, man3515, moulino51

Avatar du membre
triphase
Messages : 9480
Enregistré le : ven. 27 01 , 2012 15:00
Mes véhicules : Mitsubishi i-MiEV - vélomobile Quest - Zero S
Localisation : FR-68-Colmar

Re: L'autonomie des autonomes

Message par triphase » mar. 13 03 , 2018 14:45

Oui l'autonomie est plus facile (ou uniquement possible) à réaliser lorsque le véhicule se déplace en site (quasi) propre. Donc train, métro, bateau, avion (espace aérien contrôlé), route privée dans un enclos. Mais pas la voie publique. Le concept à la mode du "drone urbain individuel" me laisse perplexe. Les courants d'air entre les immeubles, les arbres et les décos de Noël ne me paraissent pas relever de "l'espace aérien" mais plutôt du sac à pièges!
i-MiEV (surtout pour Mme) déjà 43kkm, (4 roues)
Quest (bolide à pédales sans moteur), (3 roues)
et une Zero S, (2 roues)
anciennement: C-Zero (3,5 années 50kkm).

Avatar du membre
élecolo
Messages : 968
Enregistré le : jeu. 01 04 , 2010 3:47
Mes véhicules : Zia: Peugeot 106 électrique (1997)
Localisation : 56 - Vannes - Morbihan - France
Contact :

Re: L'autonomie des autonomes

Message par élecolo » mar. 13 03 , 2018 16:29

man3515 a écrit :Défoncer la voiture d'un autre par colère, à mon humble avis ça ne sert à rien. Si t'as un(e) abruti au volant, il (elle) ne sera pas plus intelligent(e) une fois sorti de sa voiture :!:
Oui, tu as raison. C'est risqué.
man3515 a écrit :Je mets des bémols à ton intervention :
- il faut reconnaitre que certains passages piétons sont très mal situés (ceux immédiatement en sortie de rond-point, jamais rien vu de plus accidentogène ; ou juste après un virage, sans panneau de signalisation en amont... )
Le passage piéton est effectivement placé juste après un rond point, un virage, une montée avec vue en partie cachée par des voitures en stationnement.
man3515 a écrit : - quand je suis en mode piéton je ne me sens pas supérieur parce qu'il y a un passage clouté : si je vois qu'il n'y a qu'une voiture qui arrive, bah je reste un peu en retrait, la laisse passer, puis traverse la route. C'est du bon sens.
Et je râle quand certains, les écouteurs dans les oreilles, ne regardent même pas, traversent comme ça, t'obligent à freiner à fond alors qu'il n'y a personne derrière toi... :evil:

Il n'y a pas de supériorité parce qu'on est en voiture ou à pied, où à vélo : il ne doit y avoir que du respect, du civisme et du bon sens. Mais dans ce monde nombriliste, rien n'est aussi rose... Et c'est bien pour ça que les constructeurs de voitures autonomes ont du pain sur la planche !
Personnellement, je suis toujours ultra vigilant que je sois piéton, conducteur ou cycliste. Et je ne gêne pas volontairement les voitures. (Sauf ponctuellement, lorsque je suis d'humeur revendicatrice). J'ai trouvé cela:
Les passages piétons sont des intersections entre les usagers de la route, au même titre que les intersections entre deux véhicules. La priorité est faite au plus vulnérable. Dés lors que le piéton manifeste le désir de s'engager sur la chaussée, le véhicule doit lui céder le passage sous peine de sanctions.
Cette règle n'est que rarement respectée en France. Le piéton vit dans la peur (ce qui est mieux que l'inconscience, vous me direz! :roll: )

Du coup, sans me sentir supérieur (je sais bien que je suis infiniment plus vulnérable), je ressens l'envie de faire respecter mon bon droit. Et ma priorité légale. En outre, cela me semble une règle de courtoisie et de respect que de laisser passer un piéton. A chaque fois qu'un piéton se "soumet" aux voitures, les conducteurs de celles-ci sont confortés dans leur erreur. Et s'arrogent injustement un "faux droit". Chaque fois qu'un piéton affirme son bon droit et sa priorité, potentiellement, il sauve des vies en rappelant la loi aux conducteurs de voiture.

Outre ma sécurité personnelle, ma frustration vient du fait que je me sentirais coupable de n'avoir jamais rien fait, si un jour il y avait une victime innocente.

Le maire déplacerait-il le passage piéton si je le demandais ? Cette solution n'est-elle pas un triste aveu d'impuissance face aux automobilistes idiots ?
Peugeot 106 (1997)
Trottinette à réviser

Avatar du membre
triphase
Messages : 9480
Enregistré le : ven. 27 01 , 2012 15:00
Mes véhicules : Mitsubishi i-MiEV - vélomobile Quest - Zero S
Localisation : FR-68-Colmar

Re: L'autonomie des autonomes

Message par triphase » mar. 13 03 , 2018 16:41

Sauf si un "fou" arrive, je m'engage sur les passages piétons d'un pas décidé et n'hésite pas à augmenter ma visibilité par un geste du bras, avec le sac à pain ou le parapluie ou similaire (ou un geste avec le smartphone allumé, la nuit). Le problème des piétons hésitants, c'est un peu comme les chats au bord de la route, on se sait jamais ce qui va se passer. Parfois je m'engage (à pied) carrément en doublant un autre piéton hésitant et en l'encourageant à me suivre. Si l'automobiliste voit un piéton qui s'engage sans hésiter il ralentira certainement, alors que face à un piéton piétinant, il poursuivra sa route.
i-MiEV (surtout pour Mme) déjà 43kkm, (4 roues)
Quest (bolide à pédales sans moteur), (3 roues)
et une Zero S, (2 roues)
anciennement: C-Zero (3,5 années 50kkm).

Avatar du membre
élecolo
Messages : 968
Enregistré le : jeu. 01 04 , 2010 3:47
Mes véhicules : Zia: Peugeot 106 électrique (1997)
Localisation : 56 - Vannes - Morbihan - France
Contact :

Re: L'autonomie des autonomes

Message par élecolo » mar. 13 03 , 2018 16:51

triphase a écrit :Sauf si un "fou" arrive, je m'engage sur les passages piétons d'un pas décidé et n'hésite pas à augmenter ma visibilité par un geste du bras, avec le sac à pain ou le parapluie ou similaire (ou un geste avec le smartphone allumé, la nuit). Le problème des piétons hésitants, c'est un peu comme les chats au bord de la route, on se sait jamais ce qui va se passer. Parfois je m'engage (à pied) carrément en doublant un autre piéton hésitant et en l'encourageant à me suivre. Si l'automobiliste voit un piéton qui s'engage sans hésiter il ralentira certainement, alors que face à un piéton piétinant, il poursuivra sa route.
Tu as raison. Et je fais de même pour ouvrir la voie quand je peux. Quelque part, les piétons hésitants sont coresponsables (les automobilistes s'impatientent). Mais peut-on reprocher à ces piétons hésitants d'hésiter lorsqu'ils se sentent en danger (personnes âgées, ti nenfant, handicapé, déjà traumatisé par un précédent accident) ?

C'est un cercle vicieux qui pourrait être brisé par une campagne d'information et des contredanses dissuasives. Et encore, j'habite une petite ville de Bretagne où l'on roule plutôt peinard. Je n'ose imagine circuler à pied à Paris ou Marseille. Là, c'est un marteau ou une batte de baseball qu'il faudrait brandir pour se faire craindre en tant que piéton cogneur. :twisted: :P
Peugeot 106 (1997)
Trottinette à réviser

Avatar du membre
Rémy
Messages : 8600
Enregistré le : jeu. 06 07 , 2006 14:48
Mes véhicules : Renault Fluence ZE - Nissan Leaf 2012
Localisation : FR-06-Antibes

Re: L'autonomie des autonomes

Message par Rémy » mar. 13 03 , 2018 17:24

élecolo a écrit :Et encore, j'habite une petite ville de Bretagne où l'on roule plutôt peinard. Je n'ose imagine circuler à pied à Paris ou Marseille. Là, c'est un marteau ou une batte de baseball qu'il faudrait brandir pour se faire craindre en tant que piéton cogneur. :twisted: :P
Bizarrement, les centres des grandes villes ne sont pas les plus difficiles pour les piétons, on y roule généralement bien moins vite que les 50 km/h réglementaires (à cause du manque de visibilité aux intersections) et de nombreux feux et stops viennent "casser" la vitesse des voitures.

Le pire, c'est plutôt un passage piéton peu fréquenté installé sur une entrée ou sortie de rond point d'une route à 4 voies dans une zone industrielle...

D'un autre côté, ma fille vient de passer son permis de conduire et l'auto-école lui a appris à aborder chaque passage piéton en seconde et à moins de 30 km/h.
C'est bon pour la sécurité, mais avec un passage piéton tous les 4 ou 500 m, ce n'est pas du tout bon pour la consommation (et l'autonomie du VE)...

Avatar du membre
triphase
Messages : 9480
Enregistré le : ven. 27 01 , 2012 15:00
Mes véhicules : Mitsubishi i-MiEV - vélomobile Quest - Zero S
Localisation : FR-68-Colmar

Re: L'autonomie des autonomes

Message par triphase » mar. 13 03 , 2018 17:53

Pas de problème de conso (surtout en VE) si la vitesse varie entre 30 et 50. A condition bien sûr de ne pas alterner accélération à fond et freinage à mort... Faut rouler tranquille et accepter que sur ce genre de route la vitesse moyenne reste faible, mais cependant bien plus élevée que dans les bouchons. :D
i-MiEV (surtout pour Mme) déjà 43kkm, (4 roues)
Quest (bolide à pédales sans moteur), (3 roues)
et une Zero S, (2 roues)
anciennement: C-Zero (3,5 années 50kkm).

Avatar du membre
Rémy
Messages : 8600
Enregistré le : jeu. 06 07 , 2006 14:48
Mes véhicules : Renault Fluence ZE - Nissan Leaf 2012
Localisation : FR-06-Antibes

Re: L'autonomie des autonomes

Message par Rémy » mar. 13 03 , 2018 18:05

triphase a écrit :Pas de problème de conso (surtout en VE) si la vitesse varie entre 30 et 50.
Dans le cas auquel je pense, ce sont des lignes droites de quelques centaines de mètres limitées à 70 km/h, avec 2 ou 3 passages piétons...

Dans ce genre là.
triphase a écrit :Faut rouler tranquille et accepter que sur ce genre de route la vitesse moyenne reste faible, mais cependant bien plus élevée que dans les bouchons.
Il faut expliquer ça à ceux qui "poussent" derrière...
Modifié en dernier par moulino51 le mar. 13 03 , 2018 18:13, modifié 1 fois.
Raison : réintégration de la citation

Speedy Gonzales
Messages : 366
Enregistré le : mer. 18 06 , 2014 11:15
Mes véhicules : Mia C3 12kWh (et Prius 4)
Localisation : FR-37-Amboise

Re: L'autonomie des autonomes

Message par Speedy Gonzales » mar. 13 03 , 2018 18:26

Les us et coutumes ne sont pas les mêmes à Amboise ou à Colmar. Je préfère ceux d'Amboise.

Avatar du membre
triphase
Messages : 9480
Enregistré le : ven. 27 01 , 2012 15:00
Mes véhicules : Mitsubishi i-MiEV - vélomobile Quest - Zero S
Localisation : FR-68-Colmar

Re: L'autonomie des autonomes

Message par triphase » mer. 14 03 , 2018 0:04

Ceux qui poussent derrière, ils ont forcément tort :lol: Faut les ignorer.

C'est quoi la différence entre Amboise et Colmar? :shock:
i-MiEV (surtout pour Mme) déjà 43kkm, (4 roues)
Quest (bolide à pédales sans moteur), (3 roues)
et une Zero S, (2 roues)
anciennement: C-Zero (3,5 années 50kkm).

Speedy Gonzales
Messages : 366
Enregistré le : mer. 18 06 , 2014 11:15
Mes véhicules : Mia C3 12kWh (et Prius 4)
Localisation : FR-37-Amboise

Re: L'autonomie des autonomes

Message par Speedy Gonzales » mer. 14 03 , 2018 7:07

Je suis allé vivre quelques années à Colmar, c'est même là que j'avais acheté la Mia.

J'ai vite compris que là-bas il ne fallait pas s'arrêter pour laisser passer un piéton. Cela m'avait surpris aussi bien en temps que conducteur que piéton.

Avatar du membre
triphase
Messages : 9480
Enregistré le : ven. 27 01 , 2012 15:00
Mes véhicules : Mitsubishi i-MiEV - vélomobile Quest - Zero S
Localisation : FR-68-Colmar

Re: L'autonomie des autonomes

Message par triphase » mer. 14 03 , 2018 8:46

Que se passe-t-il à Colmar si tu t'arrêtes à un zebra pour laisser traverser un piéton? :shock: Verbalisation? :twisted:
i-MiEV (surtout pour Mme) déjà 43kkm, (4 roues)
Quest (bolide à pédales sans moteur), (3 roues)
et une Zero S, (2 roues)
anciennement: C-Zero (3,5 années 50kkm).

Avatar du membre
man3515
Modérateur des Forums
Modérateur des Forums
Messages : 1916
Enregistré le : ven. 30 10 , 2015 22:08
Mes véhicules : Clio élec 1996
Localisation : FR - 45 - Briare

Re: L'autonomie des autonomes

Message par man3515 » mer. 14 03 , 2018 9:11

Bon, on dérive un chouia, mais au final, c'est le reflet des "problèmes" que rencontreront les véhicules autonomes, avec peut-être une hausse des accidents impliquant des piétons ? Peut-être. Impliquant des cyclistes ? Certainement malheureusement...

Quand tu vois que dans les villes, et pas forcément des mégapoles, déjà la majorité des gens ne respectent pas les feux piéton... Leur vie vaut bien 5 secondes d'attente supplémentaire non !? :evil:

Ce comportement sera-t-il compris par une IA ? Rien n'est moins sûr, car défiant réellent toute logique (du moins la mienne :? ).

Avatar du membre
triphase
Messages : 9480
Enregistré le : ven. 27 01 , 2012 15:00
Mes véhicules : Mitsubishi i-MiEV - vélomobile Quest - Zero S
Localisation : FR-68-Colmar

Re: L'autonomie des autonomes

Message par triphase » mer. 14 03 , 2018 9:20

Il "suffit" que l'IA considère les piétons au même niveau que du "gibier". Autrement dit comme des animaux sauvages (ou domestiques) dont le comportement erratique est totalement imprévisible. Ce qui implique ralentissement voire arrêt. S'arrêter de temps en temps à minuit au milieu de la campagne pour laisser traverser un sanglier ou un lièvre, ça va encore. Mais le même fonctionnement en ville au moment où ça grouille de piétons partout va conduire à l'arrêt complet et définitif de tous les véhicules autonomes! :lol:
i-MiEV (surtout pour Mme) déjà 43kkm, (4 roues)
Quest (bolide à pédales sans moteur), (3 roues)
et une Zero S, (2 roues)
anciennement: C-Zero (3,5 années 50kkm).

Avatar du membre
Rémy
Messages : 8600
Enregistré le : jeu. 06 07 , 2006 14:48
Mes véhicules : Renault Fluence ZE - Nissan Leaf 2012
Localisation : FR-06-Antibes

Re: L'autonomie des autonomes

Message par Rémy » mer. 14 03 , 2018 9:51

triphase a écrit :S'arrêter de temps en temps à minuit au milieu de la campagne pour laisser traverser un sanglier ou un lièvre, ça va encore.
Vu d'une IA "zéro risque", il ne faut jamais dépasser la vitesse qui ne permettrait pas de s'arrêter si un animal déboule d'un fourré au bord de la route.
Environ 10 à 15 km/h max quand on traverse une forêt, compte tenu du temps de réaction de l'informatique et de la distance d'arrêt.
triphase a écrit :Mais le même fonctionnement en ville au moment où ça grouille de piétons partout va conduire à l'arrêt complet et définitif de tous les véhicules autonomes! :lol:
C'est probable : tout piéton sur le trottoir peut "potentiellement" décider de traverser à n'importe quel moment, il ne faut donc pas le dépasser.

Speedy Gonzales
Messages : 366
Enregistré le : mer. 18 06 , 2014 11:15
Mes véhicules : Mia C3 12kWh (et Prius 4)
Localisation : FR-37-Amboise

Re: L'autonomie des autonomes

Message par Speedy Gonzales » mer. 14 03 , 2018 10:29

triphase a écrit :Que se passe-t-il à Colmar si tu t'arrêtes à un zebra pour laisser traverser un piéton? :shock: Verbalisation? :twisted:
Ce n'est pas dans leurs us et coutumes et le conducteur derrière ne s'y attend pas.
Il m'est aussi arrivé d'être surpris quand une voiture s'est arrêtée pour me laisser traverser.

Le véhicule autonome devra aussi s'adapter aux usages locaux.
- En Crête : rouler sur la bande d'arrêt d'urgence pour laisser passer celui qui roule plus vite.
- En République Dominicaine : rester toujours sur la même voie d'autoroute après avoir doublé même si on est à 40 km/h sur la file de gauche.
- Au Royaume Uni : ne pas se tasser à droite quand on croise une voiture sur une route étroite.

Répondre

Retourner vers « Discussions, politiques VE, propagande et prises de têtes... »