Construction d'un bateau à propulsion electrique

et tous les systèmes de propulsion aquatique ...

Modérateurs: Remdo, man3515, moulino51

Messagepar chris91 » Sam 19 12 , 2009 17:51

On dirais des LEM ces moteurs.

Pour infos on commence à faire des ULM électriques (decollage à pied) et il faut savoir qu'on s'oriente depuis quelques temps vers des moteurs Brushless et non série.

On a des moteurs de 15 à 20cv en 51v et qui pèsent quelques kilos. Ces moteurs sont issus au départ du radiomodelisme de grosse taille.

pour ceux que ça interresse, electric PPG

Bref tous ça pour dire que ces moteurs et batteries optimisées pour leurs poids conviendraient certainement au domaine Bateau.
chris91
 
Messages: 82
Enregistré le: Jeu 03 12 , 2009 2:00
Localisation: FR

Messagepar MICROTECH » Sam 19 12 , 2009 18:19

Salut Chris,

Oui anciennement Lemco et maintenant Agnis Motor et derrière toujours Cedric lynch, il produit en Inde. Le moteur est capable de jusque 740A/96V soit une puissance capable de faire décoller un avion monoplace comme celui de l'APAME. Pour un bateau le plus important c'est la fiabilité. Et dans ce sens le moteur Jarret et les MRVDS sont un modèles : plus lourd bien sûr mais on peut supprimer les transmissions car vitesse de rotation facile à programmer avec le nombre de saillance du rotor. Dans le domaine des avions on peut faire sans fer. Et même des moteurs entièrement en bois. La matière active c'est aimant en réseaux de Halbach pour concentrer les flux et optenir des aimants presque unipolaire, et du câble de Litz pour atténuer les pertes par effets de peaux. Le reste pourrait être en carbone. La famille de moteur s'appelle AxialFluxPermanentMagnet. Imaginez ça sur un vélo avec des moteurs ultra légers et des batteries Lipo, cadre carbone aussi, un vélo éléctrique de ...12kg serait possible. Faut juste payer cette matière, et ensuite tricoter le stator comme là
http://www.google.fr/search?hl=fr&sourc ... r&aq=f&oq=
A+
Bon dimanche
le vélo c'est comme la vie, pour rester en équilibre il faut avancer... Albert Einstein
MICROTECH
 
Messages: 52
Enregistré le: Jeu 17 12 , 2009 17:48
Localisation: Sausheim ALSACE

Messagepar jauret » Sam 19 12 , 2009 18:22

Bonjour chris
Tu n'as pas suivi les sujets " avion électrique", on ne décole pas qu'à pied :wink:
albert
jauret
 
Messages: 120
Enregistré le: Ven 11 04 , 2008 9:26
Localisation: FR-25-Alaise, Hélio racing, 106E, tondeuse

Messagepar MICROTECH » Mer 23 12 , 2009 18:39

Bonjour Jauret,

Si tu recherche un petit bateau léger d'une longueur de 5m développé par un marin breton pour de la ballade...Yannick un jolie bateau bien étudié pour la propulsion éléctrique, peut être le seul ? pour naviguer sur le Golfe du Morbilhan...

http://www.naviwatt.fr/page8.php

..et aussi mais c'est beaucoup plu loin pour commander, c'est un kit en bois d'un bateau que j'adore avec un moteur que nous connaissons presque tous !
http://www.storerboatplans.com/Solarboat/solarboat.html

La suite du projet pour ceux qui veulent protéger le moteur hors bord des chocs.
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.
le vélo c'est comme la vie, pour rester en équilibre il faut avancer... Albert Einstein
MICROTECH
 
Messages: 52
Enregistré le: Jeu 17 12 , 2009 17:48
Localisation: Sausheim ALSACE

Messagepar nevada » Dim 27 12 , 2009 11:56

Le sujet est très intéressant. Le moteur electrique semble être un lemco mais quelle est la provenance de l'embase qui permet d'utiliser une hélice de fort diamètre gage d'un bon rendement. Le générateur de secours qui peut être aussi un prolongateur d'autonomie est également très intéressant.
Je construis actuellement un bateau fluvial à propulsion électrique près de Laval. J'habite Caen.
nevada
 
Messages: 126
Enregistré le: Mer 27 09 , 2006 7:29
Localisation: Caen

Messagepar MICROTECH » Dim 27 12 , 2009 12:40

Bonjour Nevada,

Les moteurs ne sont plus des Lemco mais des Agnis motor. Cedric Lynch produit maintenant en Inde. Comme il est l'inventeur du moteur et que Lemco à voulus lui voler son procédé...je lui suis resté fidèle. Et ses prix sont meilleurs que ceux de Lemco. Vous pouvez commander chez Thomas Wick en Suise par la société ASMO.
L'embase du moteur hors bord pour une grosse hélice est auto construite. Le moteur est fixe et seul l'embase tourne avec l'hélice. J'avais testé le moteur Lynch sur un yamaha 4T et le couple avait détruit la petite boite de vitesse situé à la base du bulbe. C'est pourquoi nous avons décidé de construire de A à Z un propulseur adapté. dans la boite du bulbe on trouve juste un renvoi conique palloïde sans rapport de réduction ni marche arrière pour avoir les plus gros modules de denture possible et tenir le couple de tracteur du moteur qui passe en pointe 120Nm.

Nous travaillons en ce moment à reduire l'encombrement et le poids du générateur. L'électronique qui supervise le groupe pour le commander comme un chargeur automatique est prête.

Avez vous testé votre moteur sur embase ? Si j'avais trouvé une bonne embase comme Z drive Volvo j'aurais pas hésité...
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.
le vélo c'est comme la vie, pour rester en équilibre il faut avancer... Albert Einstein
MICROTECH
 
Messages: 52
Enregistré le: Jeu 17 12 , 2009 17:48
Localisation: Sausheim ALSACE

Messagepar nevada » Dim 27 12 , 2009 22:25

Travail superbe. Je suis intéressé par la fabrication de l'embase. Jusqu'ici j'ai utulisé des embasese hors bord, mais il y a des limitations.
Je construis actuellement un bateau fluvial à propulsion électrique près de Laval. J'habite Caen.
nevada
 
Messages: 126
Enregistré le: Mer 27 09 , 2006 7:29
Localisation: Caen

Messagepar MICROTECH » Lun 28 12 , 2009 11:03

Bonjour Nevada,

Sur la photo de notre POD la petite mollette rouge est un débrayage qui permet d'entrainer la rotation du bulbe de l'hélice soit par un câble commandé par le macaron, soit par un joystick, soit encore par un macaron éléctrifié. C'est ma barre franche, car elle reste obligatoire...Ma femme préfère conserver le macaron ( barre à roue du fluvial )..alors je vais devoir électrifier cette commande... pour que le poste de pilotage reste une Marquise !
Pour entrainer la rotation du bulbe j'utilise un moteur d'essuie glace de voiture alimenté en 12V par un servo moteur de ma fabrication. Mais il est possible d'utiliser des hacheurs quatres quadrants du commerce en modifiant sensiblement les asservissement comme chez 4QD. Cette boutique n'est pas avare de ses conseils, ce qui est rare.

http://www.4qd.co.uk/

Si y'a de l'intérêt, je pense pouvoir donner les masque et plans pour fabriquer la chose qui est un petit quatres quadrants mode courant asservie en position, c'est un servo-moteur. Bien évidemment un potentiomètre est actionné par le pilote pendant que l'autre potentiomètre est entrainé par le moteur et tente de faire suivre. J'utilise des potis de bonne facture sans butée mécanique à 3 tours électriques chez RadioSpares ou Farnell.
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.
le vélo c'est comme la vie, pour rester en équilibre il faut avancer... Albert Einstein
MICROTECH
 
Messages: 52
Enregistré le: Jeu 17 12 , 2009 17:48
Localisation: Sausheim ALSACE

Messagepar MICROTECH » Lun 28 12 , 2009 12:00

Bonjour Jauret,

Si tu trouve une coque inférieure à 5 mètres, que le moteur fait moins de 4Kw et que en tous points tu es conforme à ça puisque tu fais des modifications :

http://www.mer.gouv.fr/IMG/pdf/annexe_a ... ba79-1.pdf .... :lol:

Comme tu es constructeur amateur tu évites le marquage CE... :twisted: Mais il faut obtenir cette chose, le Numéro unique d’identification (C.I.N)...afin d'obtenir une numéro d'immatriculation...BONNE CHANCE et Bonne lecture

Autrement y'a le pavillon Belge en passant par chez Vogue la galère.
http://www.pavillon-belge.com/
Pleine de bon sens et de gentillesse, l'équipe privé de vogue la galère gère votre dossier en vue d'obtenir directement un numéro d'immmatriculation. Il est livré avec le matériel de sécurité et le Drapeau Belge. Et les prix sont "surprenant" si on compare avec la démarche administrative kafkaïenne qui vous attend sur le versan Français. Sans compter la nécessité de passer par un expert qui sera nécessaire pour déméler les inévitables noeux de la règlementation qui a été simplifiée...en ajoutant des articles ?

A+
le vélo c'est comme la vie, pour rester en équilibre il faut avancer... Albert Einstein
MICROTECH
 
Messages: 52
Enregistré le: Jeu 17 12 , 2009 17:48
Localisation: Sausheim ALSACE

Messagepar nevada » Lun 28 12 , 2009 14:59

Je trouve dommage de ne pas mettre une réduction dans le pod car le rendement serait fortement amélioré et que se posera le problème du pas de l'hélice. Un moteur électrique tourne à environ 3000 tours minute à son maximum. J'ai trouvé une formule de calcul de pas pour un bateau à déplacement.
Pas de l'hélice (en pouce) x 25,4 (mm) / 1000 (pour faire des mètres) x vitesse max du moteur / réduction de l'embase x 60 (minutes) x 0.6 (coefficient de glissement de 40% pour un coque à déplacement) pour obtenir la vitesse en mètres à l'heure.
Ex
5 pouces x 25,4/1000 x3000 /2,41 x 60 x 0,6 = 5 691 m/h
Si la vitesse visée est de 10 km/h une hélice de 9 pouces sera parfaite.
L'intéret de la réduction d'embase est d'avoir une hélice plus grande qui tourne moins vite ce qui améliore le rendement de propulsion.
Utilisant des embases hors bord de réemploi, les 9.9 cv et 15 cv qui ont une réduction d'embase de 2.41 sont particulièrement intéressants.
Je construis actuellement un bateau fluvial à propulsion électrique près de Laval. J'habite Caen.
nevada
 
Messages: 126
Enregistré le: Mer 27 09 , 2006 7:29
Localisation: Caen

Messagepar MICROTECH » Lun 28 12 , 2009 16:07

Bonjour Nevada,

Voilà une petite formule bien pratique. Je pense que nous respectons cette formule avec une hélice qui tourne au max à 1000 Rpm.

Sur notre POD le réducteur existe mais il est hors du bulbe et juste dans la boite sous le moteur : un pignon à denture droite qui entraine une couronne qui réduit d'1/3 la vitesse du moteur. L'arbre qui descent vers le renvoi conique tourne au miximum à 1000 rpm. C'est aussi la vitesse max de l'hélice.
On aurait pu installer un entrainement par courroie mais le dessin du POD prévoit l'installation de 3 moteurs sur la même couronne...pour pousser des bateaux jusque 20 mètre avec 30Kw en service permanent ( S1/moteur = 200A/50V. Le défaut de ce montage est qu'il est bruyant, ceci dit c'est pas encore un diesel !

A+
le vélo c'est comme la vie, pour rester en équilibre il faut avancer... Albert Einstein
MICROTECH
 
Messages: 52
Enregistré le: Jeu 17 12 , 2009 17:48
Localisation: Sausheim ALSACE

Précédente

Retourner vers Bateaux...

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invités