Freinage récupératif?

ici on discute de tous ces précurseurs (quelques soit le nombre de roues) que sont les véhicules électriques routiers classés collection (+30 ans)

Modérateurs : Remdo, man3515, moulino51

Répondre
NGI
Messages : 84
Enregistré le : jeu. 17 01 , 2013 17:15
Localisation : PARIS Czero juillet 2012 EN LLD

Freinage récupératif?

Message par NGI » mer. 04 12 , 2013 15:10

Je viens de lire un dossier sur les VE sous l'occupation dans un numéro de la revue Automobilia janvier 98, très intéressant.
VLV Peugeot, Georges Irat, Breguet, Pierre Faure, Satam, Stela RCA, Favel, Electraph, CGE Tudor etc
des batteries parfois qui frisent la tonne, des autonomies de 30km à 200 (en se mettant derrière l'aspiration d' un camion de la Wehrmacht :D ?) mais apparemment pas de freinage récupératif, c'était si compliqué à faire?

ps l'Electraph a été présentée en 42 à l'hotel Miramar à Cannes en présence de Maumau Chevalier, Tino Rossi, la marquise de Noailles et Micheline Presle (cette dernière ayant toujours bon pied bon œil, peut être pourrait elle nous délivrer ses impressions sur le forum , non je déconne...)

Avatar du membre
triphase
Messages : 9339
Enregistré le : ven. 27 01 , 2012 15:00
Mes véhicules : Mitsubishi i-MiEV - vélomobile Quest - Zero S
Localisation : FR-68-Colmar

Re: Freinage récupératif?

Message par triphase » mer. 04 12 , 2013 15:20

Avec un moteur à courant continu, donc charbons/collecteur, et pas du tout d'électronique, pour faire un freinage récupératif il faut (beaucoup ) augmenter le courant d'inducteur (stator), ce qui est possible mais pas forcément aisé. Des histoires de commutation de bobinages série/parallèle, ou de résistances mises en série ou pas... Ou alors, mais c'est malcommode aussi, diviser par 2 la tension de la batterie en commutant des éléments de série en parallèle. J'imagine les à-coups que ça devait faire si c'était implémenté.
i-MiEV (surtout pour Mme) déjà 43kkm, (4 roues)
Quest (bolide à pédales sans moteur), (3 roues)
et une Zero S, (2 roues)
anciennement: C-Zero (3,5 années 50kkm).

NGI
Messages : 84
Enregistré le : jeu. 17 01 , 2013 17:15
Localisation : PARIS Czero juillet 2012 EN LLD

Re: Freinage récupératif?

Message par NGI » jeu. 05 12 , 2013 16:23

Merci pour les explications.
On peut imaginer que certains ont dû à cette époque s' y essayer mais qu'un système doux et efficace est apparu dans les années 80 90.

Avatar du membre
lbm055
Messages : 5336
Enregistré le : mar. 16 10 , 2007 19:55
Mes véhicules : Kangoo Elect'Road, Citroën C-Zero, ISD Explorer et 601
Localisation : FR-22-Dinan

Re: Freinage récupératif?

Message par lbm055 » jeu. 05 12 , 2013 18:47

NGI a écrit :...mais qu'un système doux et efficace est apparu dans les années 80 90.
1990 ou 1890 ?

La question nest pas si bête :wink: !

Extrait de l'ouvrage de Luc Debraine intitulé "Les voitures électriques" (page 16) :
Les années 1890 amplifient cet élan de la locomotion électrique, des deux côtés de l'Atlantique. Les voitures sont toujours d'une architecture hippomobile. Mais elles commencent à aller un peu plus vite, un peu plus loin. Elles freinent par inversion du moteur, récupèrent leur énergie dans les descentes, gagnent en fiabilité.
lbm055 - Parce qu'on ne vit qu'une fois !

Avatar du membre
triphase
Messages : 9339
Enregistré le : ven. 27 01 , 2012 15:00
Mes véhicules : Mitsubishi i-MiEV - vélomobile Quest - Zero S
Localisation : FR-68-Colmar

Re: Freinage récupératif?

Message par triphase » ven. 06 12 , 2013 9:54

Inversion du moteur? En gros le faire tourner à l'envers??? C'est ce qui se fait avec les bateaux....

Un moteur à courant continu, si je l'inverse (branché sur la batterie), ça va freiner très très fort, et en même temps le courant pompé de la batterie va augmenter. C'est le contraire de la régé, on freine en consommant davantage et le moteur va chauffer!

La régé dans la descente, oui, à condition de laisser aller vite et de ne pas avoir froid aux yeux avec un véhicule 1890... Il faut que la fcém du moteur dépasse la tension batterie et alors la régé "naturelle" apparaît. Par exemple un véhicule qui roule à Vmax= 30km/h (19ème siècle) aura une fcém=Vbatt vers 40 ou 45km/h, et la régé sera perceptible à partir de 55km/h! Au premier virage le camion tombe dans le ravin. :twisted:
i-MiEV (surtout pour Mme) déjà 43kkm, (4 roues)
Quest (bolide à pédales sans moteur), (3 roues)
et une Zero S, (2 roues)
anciennement: C-Zero (3,5 années 50kkm).

Répondre

Retourner vers « Véhicules électriques collection »