Couple de demarrage

Vos questions et informations sur les différents produits qui existent, vos expériences etc.

Modérateurs : Remdo, man3515, moulino51

Répondre
voitric
Messages : 844
Enregistré le : lun. 23 02 , 2009 9:12
Localisation : Alsace - Sélestat - 67600
Contact :

Couple de demarrage

Message par voitric » dim. 10 06 , 2012 10:38

Salut a tous,

Qu'est ce qui donne vraiment le couple de demarrage a un moteur/roue brushless ?

Je constate que sur mes quads, dès lors que la roue tourne un peu (même très peu mais quand même un peu), ca pète le feu de dieu...mais s'il est a l'arret dans du sable mou par exemple, il n'arrivera pas a se lancer ou alors avec grande peine...par contre, une fois légèrement lancé, plus de problème.

Un moteur DC a donc son couple maxi au régime mini mais aussi un couple nul a 0 Tm..... d'ou je pense une transition difficile pour le couple entre 0 t/m et 1 t/m

Après je me dis aussi que pour avoir du couple au demarrage, c'est vrai qu'il faut que le bobinage et la section du fil soit en rapport avec le couple recherché mais il faut sans doute aussi que les aimants permanent sur le rotor soit bien dimensionné....peut être que la section du fil et les enroulement trouvent vite leur limite si on n'augmente pas aussi la taille/puissance des aimants..

Quelle est la bonne recette pour avoir un bon couple a partir d'un arret complet du moteur ? Le moyeu réducté (comme les Perm PRMS sont ils la seule solution viable...(chère mais viable...)

Merci pour vos infos ce sujet
Parceque le monde de demain ne nous appartient pas...
Lumeneo Neoma - Lumeneo Smera - Quad ORA 12

Avatar du membre
Citro
Messages : 7323
Enregistré le : dim. 25 02 , 2007 23:26
Mes véhicules : Scoot'Elec, 106 4 p, 106 LiFePo4, VOLTA, e-UP, EMAX 120L, P2
Localisation : FR-33-Floirac

Re: Couple de demarrage

Message par Citro » dim. 10 06 , 2012 14:43

voitric a écrit :Un moteur DC a donc son couple maxi au régime mini mais aussi un couple nul a 0 Tm..... d'ou je pense une transition difficile pour le couple entre 0 t/m et 1 t/m
Ha bon, donc si le couple est nul au démarrage, comment il démarre le moteur. :?:
Tu décris plutôt les caractéristiques du moteur thermique... qui réussit à démarrer grace à un moteur électrique. :roll:
L'electricité, c'est LA solution.

Avatar du membre
triphase
Messages : 9203
Enregistré le : ven. 27 01 , 2012 15:00
Mes véhicules : Mitsubishi i-MiEV - vélomobile Quest - Zero S
Localisation : FR-68-Colmar

Re: Couple de demarrage

Message par triphase » dim. 10 06 , 2012 16:44

Les moteurs électriques synchrones ont un couple max à vitesse nulle.... Sauf s'il y a un contrôleur dont le soft a décidé qu'il en serait autrement pour diverses raisons probablement justifiées, entre autres limiter le courant de phase.

Dans synchrone j'inclue les moteurs "DC" avec charbons qui sont de fait autosynchrones par commutation mécanique. Il y a les moteurs asynchrones qui ont un couple de démarrage plus faible que celui de la vitesse "de croisière".
i-MiEV (surtout pour Mme) déjà 43kkm, (4 roues)
Quest (bolide à pédales sans moteur), (3 roues)
et une Zero S, (2 roues)
anciennement: C-Zero (3,5 années 50kkm).

bakkie
Messages : 797
Enregistré le : dim. 23 01 , 2011 15:56
Localisation : FR-44-NANTES (près de)/scoot'elec 95/scoot'elec 97/106elec98/106elec96

Re: Couple de demarrage

Message par bakkie » dim. 10 06 , 2012 17:05

voitric a écrit :
Quelle est la bonne recette pour avoir un bon couple a partir d'un arret complet du moteur ?
:?: le principe du lanceur pneumatique des gros diesels
un réservoir d'air en pression qui va booster un court instant le couple au décollage à travers
un vérin pneumatique + bielle roue libre...
:)

voitric
Messages : 844
Enregistré le : lun. 23 02 , 2009 9:12
Localisation : Alsace - Sélestat - 67600
Contact :

Re: Couple de demarrage

Message par voitric » lun. 11 06 , 2012 21:34

Citro a écrit :
voitric a écrit :Un moteur DC a donc son couple maxi au régime mini mais aussi un couple nul a 0 Tm..... d'ou je pense une transition difficile pour le couple entre 0 t/m et 1 t/m
Ha bon, donc si le couple est nul au démarrage, comment il démarre le moteur. :?:
Tu décris plutôt les caractéristiques du moteur thermique... qui réussit à démarrer grace à un moteur électrique. :roll:
En fait oui et non...Comme toujours, je précise avant tout que je n'y connais rien mais que j'essaye d'apprendre. J'ai compris qu'a 0 t/m le moteur n'a pas de couple, normal il est a l'arret. Dès lors qu'une consigne de démarrage est donné et si le moteur est bien fait, les capteur hall vont tester la position du bobinage par rapport aux aimants afin d'renvoyer le courant en commencant par la/les bobines qui seraient a même le plus grand couple de demarrage mettant ainsi la roue en mouvement mais cette phase, certes très brève, ne bébéficie pas de l'innertie de mouvement dont vont bénéficer les positions aimants/bobines par la suite. Je pense qu'il y a une grande différence entre un couple de pure demarrage et le couple maxi. Si on fais une courbe de couple, je pense que ca commence a 0 et monte au couple maxi avant de redescendre progressivement au fur et a mesure que la vitesse augment, mais au tout début, ca part de zéro pour monter au maxi, ca ne commence pas directement au maxi....
Parceque le monde de demain ne nous appartient pas...
Lumeneo Neoma - Lumeneo Smera - Quad ORA 12

filomat
Messages : 2484
Enregistré le : sam. 19 02 , 2005 12:45
Mes véhicules : trottinette électrique archos bolt V2
Localisation : FR-92-MEUDON

Re: Couple de demarrage

Message par filomat » jeu. 14 06 , 2012 13:14

Pour un moteur dc à aimants permanents alimenté à une tension donnée le couple est maxi quand le moteur est bloqué et décroit ensuite linéairement quand la vitesse augmente jusqu'à s'annuler quand la vitesse devient égale à la vitesse "à vide".

Il en est de même de l'intensité du courant électrique (le couple est proportionnel au courant).

Il n'est pas normal que le couple ne soit pas au maxi quand le moteur est bloqué, à moins qu'il ne s'agisse d'une caractéristique du controleur, par exemple s'il est en mode "sensorless" (il ne se sert pas des capteurs hall) et alors il démarre mieux quand le moteur est lancé, donc il peut limiter le courant dans la phase pendant laquelle il essaie de deviner où sont les capteurs hall

Une fois que le moteur tourne on peut se passer des capteurs hall, la position des aimants se déduit des courants qu'on mesure sur celle des trois "phases" qui n'est pas alimentée (une phase au +, une au - et une au zéro).

Si le controleur est en mode "sensor" il n'y a pas de raison pour que le courant soit limité quand le moteur est bloqué, mais peut-être qu'on attend qu'il tourne pour pouvoir "moyenner" les informations des capteurs hall et se rapprocher de la sinusoïde au lieu des "tout ou rien" pour les courants envoyés dans les bobines... Ce serait particulier au controleur kelly et c'est peut-être l'explication.

Sur un véhicule électrique il faudrait à mon avis sur le tableau de bord un voltmètre et un ampèremètre pour voir ce qui se passe, par rapport au coût du véhicule ce devrait être négligeable.
Que la force soit électrique !

Avatar du membre
romelec
Messages : 1877
Enregistré le : mar. 05 06 , 2007 1:31
Mes véhicules : Vélo de ville électrifié
Localisation : FR-13-Aubagne
Contact :

Re: Couple de demarrage

Message par romelec » jeu. 14 06 , 2012 13:49

Les Kelly ont 2 réglages de courant: coté moteur et batterie. Augmenter le courant moteur augmente le couple au démarrage, mais augmente aussi la probabilité qu'il parte en fumée vu que les composants sont calculés au plus juste.
De mémoire, les contrôleurs KEB se terminant par X permettent un courant moteur un peu plus élevé.

Répondre

Retourner vers « Moteurs électriques et transmissions »