Pelleteuse électrique et autres engins de chantier

Les marques et modèles existants, leurs performances (annoncées et vérifiées) avantages, inconvénients, disponibilités, tarifs etc.

Modérateurs : Remdo, man3515, moulino51

MICROTECH
Messages : 52
Enregistré le : jeu. 17 12 , 2009 17:48
Localisation : Sausheim ALSACE

Pelleteuse électrique et autres engins de chantier

Message par MICROTECH » lun. 25 01 , 2010 17:40

Bonjour à tous,

Nous pension que l'hydraulique était un puit sans fond qui allait vider nos batteries à grande vitesse. Nous avions aussi relevé la puissance du moteur diesel, qui, sur notre pelle Job faisait une vingtaine de chevaux...et malgrès ça nous avons décider d'électrifier une vieille machine pour travailler dans un chantier couvert. On pensait que même une heure ça ferais plus de travail qu'un homme en une journée...

Notre machine est merveilleuse de souplesse et d'économie. La consommation ne dépasse pas 25A à pleine puissance en 48V. Avec notre batterie de 150AH, nous travaillons 8 heures de suite. Et le silence du moteur qui fait place au bruit du travail de l'outils et l'absence d'émission de diesel qui laisse s'exprimer les odeurs de la terre qu'on retourne. Un vrais retour aux sources. Pour ajuster la puissance et la vitesse de travail un poti et le fluide fait le reste, l'hydraulique est un mariage réussi au point que nous nous demandons si la solution ne serait pas extensible vers d'autres propulsions ?
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.
le vélo c'est comme la vie, pour rester en équilibre il faut avancer... Albert Einstein

pdelagrange
Messages : 3064
Enregistré le : jeu. 30 03 , 2006 11:11
Localisation : FR-35-RENNES / Clio elec, Kangoo Electri'cité, 5 Scoot'elec en panne, 1 Scoot'elec ok

Re: Pellereuse électrique et autres engins de chantier

Message par pdelagrange » lun. 25 01 , 2010 17:51

J'aime bien, bravo!
MICROTECH a écrit :Nous pension que l'hydraulique était un puit sans fond qui allait vider nos batteries à grande vitesse
Ah? Préjugé...
MICROTECH a écrit :Nous avions aussi relevé la puissance du moteur diesel, qui, sur notre pelle Job faisait une vingtaine de chevaux...
Et quid de la consommation? Ce serait intéressant de comparer avec l'électrique.

Tu as réussi à accoupler un moteur électrique à la pompe hydraulique? Est-ce que tu pourrais détailler le montage mécanique?

Avatar du membre
vehiculeselectriques
Fondateur Administrateur
Messages : 9418
Enregistré le : lun. 06 09 , 2004 20:11
Mes véhicules : Saxo lifepo4, Berlingo, Kangoo RE, Italvel EVolution...
Localisation : FR-25-BESANCON
Contact :

Message par vehiculeselectriques » lun. 25 01 , 2010 17:56

Le père noël à changer de traineau ? et il est plus en rouge ?

belle conversion en tout cas :D
"Rien au monde ne peut faire mieux que la persévérance...
L'expression "persévérer" a résolu et résoudra toujours les problèmes de la race humaine."
Calvin Coolidge

Avatar du membre
Skippy
Messages : 2642
Enregistré le : sam. 09 05 , 2009 15:51
Localisation : -FR-08-Charleville.Propulseur Ionic TIPP3.2
Contact :

Message par Skippy » lun. 25 01 , 2010 18:20

ça marche bien sur les chariots automoteur, alors pourquoi pas sur une pelleteuse, surtout que les moteurs thermiques ne sont pas des monstres de puissances, vive la minipelec. 8)
un VRAI outil de jardinnage VERT :twisted: .
Ion, TIPP3_08.2, SAV local +/- 30km!(Service Après Vente). PARTI à la CONCURRENCE abandonnant les VE lasagne (RENO..) sans SAV a moins de 500km !

MICROTECH
Messages : 52
Enregistré le : jeu. 17 12 , 2009 17:48
Localisation : Sausheim ALSACE

Message par MICROTECH » lun. 25 01 , 2010 18:34

Bonjour Pdelagrange,

Oups, je vois une erreur, la consommation est de 48A sous 50V soit 2400W, soit 3,3ch. Pour limiter la consommation nous utilisons 2 moteurs, un est branché sur la pompe à piston qui assure la translation et l'autre sur la pompe à engrenage qui assure les mouvements de pelle. Une amélioration serait apportée par une pompe à débit variable car elles sont sensible à la charge. On constate qu'avec un moteur de 10KW on peut certainement éléctrifier beaucoup plus gros et plus lourd ! La vitesse max de la pompe impose un réducteur à courroie.

Si on rapporte cette aventure dans le domaine de la voiture électrique je verrais bien des avantages d'utiliser des pompes pour l'entrainement direct des roues, de la direction, des suspensions avec un petit moteur rapide et léger pour la pompe. Absence de courant fort de démarrage, de surdimentionnement et de surpoids du moteur ... peut être d'autres personnes y ont déjà pensé ?


A+
Vous n’avez pas les permissions nécessaires pour voir les fichiers joints à ce message.
le vélo c'est comme la vie, pour rester en équilibre il faut avancer... Albert Einstein

Avatar du membre
Remdo
Modérateur des Forums
Modérateur des Forums
Messages : 7510
Enregistré le : mer. 08 09 , 2004 7:30
Mes véhicules : 1 e-vivacity 2013 + 6 Scoot'elec 1998 à 2002
Localisation : FR-94-Paris

Message par Remdo » lun. 25 01 , 2010 19:25

As tu prévu une prise pour travailler plugé ? Je dis ça parce que ce genre d'engin travaille rarement au milieu de nulle part, il y a souvent de fortes puissances disponibles sur un chantier et le branchement pourrait permettre de bosser plus longtemps ou avec un peu plus de puissance. J'ai vu sur un de nos chantier un engin à chenillettes qui broyait les voiles en béton : il était branché (je vous dis pas la taille du cable) mais au moins les ouvriers respiraient à peu près bien (la poussière de béton mise à part).
Modifié en dernier par Remdo le lun. 25 01 , 2010 21:04, modifié 1 fois.
Remdo
« Un homme qui n’est pas informé est un sujet, un homme informé est un citoyen » -
BiblioTech scoot'elec

MICROTECH
Messages : 52
Enregistré le : jeu. 17 12 , 2009 17:48
Localisation : Sausheim ALSACE

Message par MICROTECH » lun. 25 01 , 2010 20:54

Bonsoir Remdo,

Oui le chargeur est embarqué et sa puissance permet de travailler et de recharger en même temps. Il utilise du 220V mono et sa puissance est celle d'une prise 16A soit 3,3kW.

Pour l'instant avec 4 heures d'autonomie, il faut à peu prêt 8 heures pour la décharger, car l'électrique tient compte aussi des interruptions de travail effectif dû aux manoeuvres, observation, détente, cigarette, bière, disputes, sieste, rêverie, fatigue...
A+
le vélo c'est comme la vie, pour rester en équilibre il faut avancer... Albert Einstein

olivierd
Messages : 404
Enregistré le : mar. 15 03 , 2005 16:36
Localisation : FR-78 Carrières sur Seine / FIOR/Cushman Diabline en cours heu... en attente de remise en route...
Contact :

Message par olivierd » dim. 28 02 , 2010 23:46

Ca se trouve chez Kiloutou??? :D
olivier
Avez-vous remarqué qu'il n'y a plus d'enjoliveurs sur les roues des voitures... Il n'y a plus que des imitations en plastique de roues en alliage... Ridicule, non?

pégase
Messages : 10
Enregistré le : mar. 18 03 , 2008 17:31

Message par pégase » lun. 01 03 , 2010 12:34

MICROTECH a écrit :Bonjour Pdelagrange,

Oups, je vois une erreur, la consommation est de 48A sous 50V soit 2400W, soit 3,3ch. Pour limiter la consommation nous utilisons 2 moteurs, un est branché sur la pompe à piston qui assure la translation et l'autre sur la pompe à engrenage qui assure les mouvements de pelle. Une amélioration serait apportée par une pompe à débit variable car elles sont sensible à la charge. On constate qu'avec un moteur de 10KW on peut certainement éléctrifier beaucoup plus gros et plus lourd ! La vitesse max de la pompe impose un réducteur à courroie.

Si on rapporte cette aventure dans le domaine de la voiture électrique je verrais bien des avantages d'utiliser des pompes pour l'entrainement direct des roues, de la direction, des suspensions avec un petit moteur rapide et léger pour la pompe. Absence de courant fort de démarrage, de surdimentionnement et de surpoids du moteur ... peut être d'autres personnes y ont déjà pensé ?


A+
bonjour,

Félicitations pour le montage! J'ai déjà lu un article parlant de la converstion d'une fumante en électro-hydraulique, le point le plus positif que j'ai retenu était l'accumulation hydraulique d'énergie : lors de décelération, les moteurs hydraulique deviennent des pompes qui injectent l'huile sous pression dans des accumulateurs hydraulique, qui la relachent au moment de l'accéleration.

Sinon, à part ça, je préfère avoir des moteurs électrique directement sur les roues : du producteur au consomateur sans intermédiaire !!! ;-))

A+
Philippe

Avatar du membre
Citro
Messages : 7336
Enregistré le : dim. 25 02 , 2007 23:26
Mes véhicules : Scoot'Elec, 106 4 p, 106 LiFePo4, VOLTA, e-UP, EMAX 120L, P2
Localisation : FR-33-Floirac

Message par Citro » lun. 01 03 , 2010 13:44

olivierd a écrit :Ca se trouve chez Kiloutou??? :D
Ils en ont déjà en catalogue. :P

Exemple: cette Pelleteuse bi-énergie 1.6 t.
Image
Mais ces produits ne sont pas encore disponibles dans toutes les agences. :(
L'electricité, c'est LA solution.

MICROTECH
Messages : 52
Enregistré le : jeu. 17 12 , 2009 17:48
Localisation : Sausheim ALSACE

hydraulique et électrique

Message par MICROTECH » lun. 01 03 , 2010 13:50

Bonjour Pegase,

Effectivement l'accumulateur de pression hydraulique permet de réduire à zéro la consommation de la machine à l'arrêt. Car beaucoup de machines consomment de l'énergie lorsqu'elles ne fournissent aucun travail, ça peut paraitre bizare, mais la consommation à l'arrêt de certaines machines hydraulique est énorme, jusque la moitié de la consommation à pleine puissance, et juste pour laminer et chauffer l'huile. Dans notre pelleteuse, je vous rassure, c'est pas le cas !
Comme vous, je croyais que l'électrique est LA solution. Mais pour accomplir des translations lentes avec un couple de tracteur, je ne suis plus sûr que seul l'électrique soit la solution. Pour entrainer une chenille, vous utiliserez soit un moteur roue lent lourd et couteux et il en faudra 2 ainsi que des contrôleurs triphasés, soit 2 moteurs classique avec une boite de réduction énorme et toujours 2 hacheurs quatres quadrants. Et je suis pas sûr que techniquement se soit meilleurs...avez vous des chiffres pour valider votre proposition ?

Pour les voitures, c'est différent. Je voulais simplement dire que l'hydraulique apporte une qualité à la voiture et c'est pas Citrôen qui dira le contraire. Et pousser le bouchon jusque mettre un moteur hydraulique me semble faisable. A l'inverse le tout électrique avec moteur roue...faut avoir essayé pour en connaitre les avantages et les défauts.
Le moteur directement sur le roue ou dans la roue. Les masses non suspendues sont la hantise des bureaux d'études, regardez la conception d'une roue de F1, toutes les masses sont chassées de la roue et reportées par des poussoirs...

A+

Gilles
le vélo c'est comme la vie, pour rester en équilibre il faut avancer... Albert Einstein

Avatar du membre
Citro
Messages : 7336
Enregistré le : dim. 25 02 , 2007 23:26
Mes véhicules : Scoot'Elec, 106 4 p, 106 LiFePo4, VOLTA, e-UP, EMAX 120L, P2
Localisation : FR-33-Floirac

Re: hydraulique et électrique

Message par Citro » lun. 01 03 , 2010 18:15

MICROTECH a écrit :Comme vous, je croyais que l'électrique est LA solution. Mais pour accomplir des translations lentes avec un couple de tracteur, je ne suis plus sûr que seul l'électrique soit la solution.
Belle démonstration, et je suis bien d'accord... :P
Mais pour un engin de TP ou pour Citroën, la notion est différente de celle en application pour une voiture ou un 2 roues électrique... :)

L'intérêt de l'hydraulique réside dans la distribution d'énergie CENTRALISEE de forte puissance. A l'époque de la DS, on ne savait pas faire de direction assistée électrique, pas plus que de frein assisté haute puissance ni de suspension haute performance, et je ne parle pas d'embrayages ni de passages de vitesses électriques... Tout cela, on sait aujourd'hui le faire électriquement et plus efficacement (moins de poids, plus de réactivité) qu'avec l'hydraulique.

Dans le cas d'un engin de chantier, (commande des moteurs à pistons, des vérins, des rotators...) la centralisation de la fourniture d'énergie optimisée par une pompe load sensing devient plus performante car la puissance que l'on peut transférer dans des tuyaux hydrauliques devient supérieure à celle que l'on peut passer électriquement... Par ailleurs les vérins hydrauliques sont plus performants que les vérins électriques à encombrement/poids équivalent... surtout si l'on souhaite actionner des sytèmes complexes.

La stupide direction assistée électrohydraulique à centre ouvert de nos VE PSA me consterne alors qu'une direction à centre fermé avec un petit accumulateur hydropneumatique aurait été plus logique à l'époque... :cry:
Aujourd'hui, les directions 100% électriques sont aussi efficaces, beaucoup plus économiques, légères et compactes. 8)
L'electricité, c'est LA solution.

pégase
Messages : 10
Enregistré le : mar. 18 03 , 2008 17:31

Re: hydraulique et électrique

Message par pégase » mar. 02 03 , 2010 13:00

MICROTECH a écrit :Bonjour Pegase,

Effectivement l'accumulateur de pression hydraulique permet de réduire à zéro la consommation de la machine à l'arrêt. Car beaucoup de machines consomment de l'énergie lorsqu'elles ne fournissent aucun travail, ça peut paraitre bizare, mais la consommation à l'arrêt de certaines machines hydraulique est énorme, jusque la moitié de la consommation à pleine puissance, et juste pour laminer et chauffer l'huile. Dans notre pelleteuse, je vous rassure, c'est pas le cas !
Comme vous, je croyais que l'électrique est LA solution. Mais pour accomplir des translations lentes avec un couple de tracteur, je ne suis plus sûr que seul l'électrique soit la solution. Pour entrainer une chenille, vous utiliserez soit un moteur roue lent lourd et couteux et il en faudra 2 ainsi que des contrôleurs triphasés, soit 2 moteurs classique avec une boite de réduction énorme et toujours 2 hacheurs quatres quadrants. Et je suis pas sûr que techniquement se soit meilleurs...avez vous des chiffres pour valider votre proposition ?

Pour les voitures, c'est différent. Je voulais simplement dire que l'hydraulique apporte une qualité à la voiture et c'est pas Citrôen qui dira le contraire. Et pousser le bouchon jusque mettre un moteur hydraulique me semble faisable. A l'inverse le tout électrique avec moteur roue...faut avoir essayé pour en connaitre les avantages et les défauts.
Le moteur directement sur le roue ou dans la roue. Les masses non suspendues sont la hantise des bureaux d'études, regardez la conception d'une roue de F1, toutes les masses sont chassées de la roue et reportées par des poussoirs...

A+

Gilles
bonjour Gilles,

Quand je parlais d'utiliser un accumulateur hydraulique, c'est pour récuperer l'énergie du freinage et la réinjecter au moment de l'accéleration.
Car au moment du freinage le moteur électrique peut aussi devenir génerateur, mais le problème est de stocker l'énergie : on doit encore creer des supercondensateurs (car avec les batteries le rendement est discutable (biberonage)). Tandis qu'avec un moteur hydraulique il suffit d'accumulteur adaptés!!
Mais apparement, on commence à vois des condensateurs apparaitre sur certains kart électrique.

Quant à l'avantage de l'électricité en transmission direct, on ne peut nier une perte d'energie lors de la transformation ->
batteries->moteur élecrtrique ->entraine pompe hydraulique->pression hydraulique entraine la roue (via réducteur)
batteries->moteur électrique ->entraine la roue (via réducteur aussi)

Mais il est clair que dans votre cas : transformation d'un matériel existant vous avez fait le bon choix !!
Je vous conseille quand même de monter un système qui lorsque vous arreter un mouvement avec les leviers hydraulique, le moteur électrique s'arrête après quelques secondes. Et encore mieux, l'arrêt et démarage via un variateur DC (pour avoir un démarage en douceur afin d'économiser les batteries.

A+
Philippe

olivierd
Messages : 404
Enregistré le : mar. 15 03 , 2005 16:36
Localisation : FR-78 Carrières sur Seine / FIOR/Cushman Diabline en cours heu... en attente de remise en route...
Contact :

Re: Pelleteuse électrique et autres engins de chantier

Message par olivierd » dim. 02 12 , 2012 22:05

Super transformation, on en rêve,
j'en profite pour lancer un appel, je cherche un minipelle de ce genre (moins de 1m de large) à emprunter ou louer par cher, (1 mois env). On ne trouve que des machines très récentes dans les annonces , une machine des années Y70 doit valoir une bouchée de pain.
Olivier
Avez-vous remarqué qu'il n'y a plus d'enjoliveurs sur les roues des voitures... Il n'y a plus que des imitations en plastique de roues en alliage... Ridicule, non?

MICROTECH
Messages : 52
Enregistré le : jeu. 17 12 , 2009 17:48
Localisation : Sausheim ALSACE

Re: Pelleteuse électrique et autres engins de chantier

Message par MICROTECH » lun. 03 12 , 2012 8:13

Bonjour,

De retour de ma formation à Nantes où j'ai passé une année fantastique au milieux de jeunes et moins jeunes étudiantes et étudiants à apprendre à dessiner de beaux bateaux et de magnifiques navires...() Je constate que la pelleteuse est un post qui gaz encore une année plus tard !

Il existe une petite machine pour travailler en intérieur ( d'autres aussi que je connais pas...) , la Sauterelle. Elle est fabriquée du kit à différents stades de finitions jusque au produit fini. Son moteur en standard est un 4T essence. J'ai écrit un mail pour signaler la possibilité de réaliser une version électrique...sans réponses, mais le gars doit avoir un max de boulot. C'est une boite qui démarre...(faut pas pousser mémé dans les orties)
http://www.chargeur-frontal-plus.fr/A%2 ... 20Puce.htm
Je fais pas de la pub, je les connais pas plus que ça, je trouve que les tarifs sont correctes et que le matériel proposé est parfaitement électri-fiable. Faut quand même dire que l'électricité est une énergie secondaire, résultat d'une transformation qui bouffe du rendement, donc faire un véhicule autonome avec un moteur thermique c'est pas idiot. Et dans certains cas, faire de l'électrique c'est complètement stupide ( lire le dossier HKW aéro...) Reste que pour travailler en intérieur une version électrique semble nécessaire.

A bientôt,

Gilles
le vélo c'est comme la vie, pour rester en équilibre il faut avancer... Albert Einstein

Répondre

Retourner vers « Utilitaires et transport collectif »