vu sur france 3: Catamaran electrique

et tous les systèmes de propulsion aquatique ...

Modérateurs : Remdo, man3515, moulino51

Répondre
500RDLC
Messages : 374
Enregistré le : jeu. 15 12 , 2005 8:17
Localisation : FR-13-LES PENNES MIRABEAU/isd futuro peugeot 106 electrique

vu sur france 3: Catamaran electrique

Message par 500RDLC » mer. 06 12 , 2006 15:44

qui a vu ce reportage sur france 3 qui montrait un catamaran electrique qui se recharge quand le bateau avance grace a ses voiles a l aide des helices qui transforme le moteur en generateur ce qui permet a ce voilier de se deplacer dans le port en silence...tout simplement genial ;le constructeur n arrive pas a suivre les commandes :shock: :shock:

leio
Messages : 1354
Enregistré le : ven. 20 05 , 2005 12:16
Localisation : FR-38 / E-Max 1500W

Message par leio » mer. 06 12 , 2006 16:51

Vu aussi au 20H sur france2 le 5 décembre 2006.

Pour moi pas moyen d'y accéder mais théoriquement c'est ici : http://jt.france2.fr/20h/index-fr.php?start=0&jt=0
=D------------Emax back on ze roads !--------C8

Olier
Messages : 46
Enregistré le : dim. 02 10 , 2005 20:46
Localisation : Naoned (Nantes), Bretagne sud

catamaran à moteur électrique

Message par Olier » mer. 06 12 , 2006 18:08

Bonjour,

Le lien vers le site du contructeur :

http://www.cata-lagoon.com/index_fr.php

et celui vers le bateau concerné :

http://www.cata-lagoon.com/420_pres_fr.php

Amitiés,

Olier

nevada
Messages : 126
Enregistré le : mer. 27 09 , 2006 7:29
Localisation : Caen
Contact :

Lagon 420

Message par nevada » ven. 08 12 , 2006 11:17

Cette réalisation est intéressante et exemplaire à plus d'un titre.
- La version électrique est vendue au même prix que l'ancienne version fumante.
- En navigation à la voile, moyennant un léger freinage, les moteurs électriques rechargent la batterie. Dans un essai sur une revue, ils indiquaient 1 l de gazole pour une traversée de plusieurs jours....
- les deux moteurs de 8 KW procurent une vitesse maxi de 8,5 noeuds (environ 16 Km/h), la même que procuraient deux diesels de 55 CV

La propulsion électrique pour un bateau est idéale. Le poids des batteries n'est pas un vrai problème sur un bateau. Certains bateaux sont leslés, alors au lieu de mettre du poids mort, autant mettre des batteries... Une tonne ou deux de batteries (selon la taille du bateau, bien sûr) n'est pas un problème majeur.
Je construis actuellement un bateau fluvial à propulsion électrique près de Laval. J'habite Caen.

Avatar du membre
StefBee
Messages : 259
Enregistré le : jeu. 24 11 , 2005 16:16
Localisation : CH-1203-GENEVE / Govecs GO! S3.4

Message par StefBee » ven. 08 12 , 2006 14:36

Un autre catamaran "solaire" naviguant en ce moment sur l'Atlantique est visible ici : transaltantic21.

Pas de voiles, mais 65 m2 de panneaux solaires et deux moteurs de 8 kW... pour un prix d'environ CHF 700'000.- (440'000.- €).
Stéphane

nevada
Messages : 126
Enregistré le : mer. 27 09 , 2006 7:29
Localisation : Caen
Contact :

Catamaran solaire

Message par nevada » ven. 08 12 , 2006 17:04

Il est dommage que le prix des panneaux plombe autant le prix du bateau. Mais pour naviguer quelques heures par jour en ayant accès à une prise électrique, c'est sensationnel...
C'est dommage que ce ne soit pas plus utilisé sur des unités moyennes
Je construis actuellement un bateau fluvial à propulsion électrique près de Laval. J'habite Caen.

robertverdac
Messages : 8
Enregistré le : ven. 21 09 , 2007 17:43

modéraons l'entousiasme

Message par robertverdac » lun. 30 06 , 2008 0:23

Il s’agit d’un bateau hybride, donc un bon diesel assure la production de l’électricité d’un bateau gourmand en énergie.
La logique voudrait que le moteur électrique soit dans une torpille, entraîne directement l’hélice, ainsi pas de pertes mécaniques dans les transmissions et refroidissement du moteur simplifié. L’idéal étant que le moteur (d’après les écrits des universitaires) soit à aimant fixe et produise l’électricité afin d’assurer l’énergie du moteur durant 4 à 8 heures (durée pour assurer une sécurité lors d’un passage difficile ou le temps de réparer une avarie sur les voiles). Pour l’instant nous n’arrivons pas à un devis poids satisfaisant pour un catamaran rapide. La technique du groupe électrogène à air comprimé serait peut être la solution la moins pénalisante par rapport à une motorisation HB. En comparaison avec le diesel sur un grand cata pas de problème, cela existe depuis une dizaine d’années. Je passe sous silence le problème de coût.
Enfin cela fonctionne sur de vrais voiliers … pas trop sur les catas « industriels » qui ont des qualités, mais qui, quand ils ont des voiles, sont plutôt des bateaux mixtes.

Répondre

Retourner vers « Bateaux... »